Messages récents par Association TousMobile

logo_courrier-picard

http://m.courrier-picard.fr/region/beauvais-en-route-vers-l-emploi-grace-a-la-voiture-ia186b0n804791

BEAUVAIS En route vers l’emploi grâce à la voiture électrique


 

DSC_0201

Twiity est le premier service de voitures 100 % électrique en faveur de l’emploi. L’association «TousMobile» les propose à un public en difficulté d’insertion professionnelle.

Il était une fois un jeune apprenti qui cherchait, pendant ses études, une entreprise capable de l’accueillir. Les entretiens se suivent et se ressemblent. Sans véhicule, pas d’emploi. Le jeune homme est prêt à quitter le centre de formation avant que ce même centre ne l’embauche, puis l’aide à passer son permis de conduire et à s’acheter sa voiture.

«  Ce jeune apprenti, c’est moi. Depuis, j’ai été agent de maîtrise, cadre, j’ai monté la start-up Oltys de développement d’application mobile, géré la sécurité de la COP21...  », décrit Farid Saada. Que de chemin parcouru par cet enfant de Beauvais. Dix ans plus tard, c’est en partant de son expérience personnelle qu’il se lance dans l’association TousMobile

Elle participe à l’insertion professionnelle de personnes sans emploi en les accompagnant pour lever les freins à leur mobilité. En 2013, une étude réalisée par le laboratoire de la Mobilité Inclusive précisait que 50 % des personnes en insertion avaient dû refuser une proposition d'emploi ou de formation à cause de difficultés de déplacement.

Une centaine de véhicules électriques sera mise à la disposition des candidats dans l’Oise. Pour l’instant, 25 véhicules ont été validés, 32 doivent arriver d’ici fin juillet. En complément, 302 bornes de recharge seront déployées sur 12 communes d’ici 2017.

Les bénéficiaires sont identifiés par la Maison pour la formation et l’emploi, Pôle Emploi, Cap Emploi ou la mission locale. Djedjiga Warzecka, 41 ans, fait partie des premières personnes à rouler en Renault Twizy. «  Pour vous, c’est rien mais pour moi, c’est beaucoup  ». Cette femme de ménage était prête à abandonner son emploi. «  J’ai une heure de trajet par jour pour me rendre sur mon lieu de travail, à des horaires décalés où les bus ne passent pas. Je ne voyais plus mes enfants...  »

Grâce au projet Twiity, cette Beauvaisienne roule jusqu’à 70 kilomètres par semaine. «  J’ai même pu accepter d’autres missions, je suis passée aux 35 heures.  » Avec son ouverture de portes digne des films de science-fiction et son petit gabarit, ce drôle d’engin ne passe pas inaperçue dans le voisinage. « Avec ma rallonge, je branche la voiture sur une prise une fois par semaine. Elle a une autonomie de trois heures. »

Lauréat du concours

Talent BGE Picardie

Le demandeur d'emploi est aidé, et non assisté, dans sa démarche. «  En plus de l'obligation de passer le permis pour certains, les bénéficiaires participent financièrement à la location, de 7 euros par jour à 225 euros le trimestre. En cas de difficultés financières des heures de bénévolat peuvent être mises en place  », explique Faird Saada.

L'association a bénéficié d'aides de la Région et du Département d'environ 300 000 euros. Les douze villes participantes au programme participent à hauteur de 1 500 euros par automobile et par an.

Cette initiative, soutenue par EDF, vient de remporter le concours Talent BGE Picardie, dans la catégorie « Economie sociale et solidaire ».

FANNY DOLLÉ

http://www.oise.fr/reseau/article/view/106246/le-departement-sengage-pour-lacces-a-lemploi-avec-lassociation-tousmobile

LE DÉPARTEMENT S'ENGAGE POUR L'ACCÈS À L'EMPLOI AVEC L'ASSOCIATION "TOUSMOBILE"

Le Département s'engage pour l'accès à l'emploi avec l'association Charles Locquet, Conseiller départemental délégué à l’entreprise et à l’artisanat, s’est rendu, ce vendredi 24 juin 2016, à la MEF (Maison de l’Emploi et de la Formation du Grand Beauvaisis/Cité des Métiers) de Beauvais afin de signer, avec de nombreux autres partenaires, la convention de partenariat pour le développement de la mobilité sur les territoires de la politique de la ville. Un engagement qui permettra à l’association “TousMobile” d’étendre et de promouvoir son nouveau dispositif “Twiity” dans l’Oise afin de faciliter la réinsertion professionnelle via une solution de mobilité inclusive.

Franck Pia, Vice-président chargé de l'action sociale et des politiques d'insertion, était également présent en compagnie des autres signataires: Estelle Grelier, Secrétaire d'État chargée des collectivités territoritales, Didier Martin, Préfet de l'Oise, Caroline Cayeux, Sénateur-Maire de la Ville de Beauvais et Présidente de la Communauté d'Agglomération du Beauvaisis, Lionel Ollivier, Président de la Communauté de communes du Clermontois et Maire de la Ville de Clermont, Dominique Devillers, Président de la MEF du pays du Grand Beauvaisis, Aurélie Henonin, Directrice de la Mission locale du Clermontois, Liancourtois et de la vallée du Thérain, Alain Badaille, Directeur de l'IPSHO, Philippe Vasseur, délégué régional de Picardie EDF, Daouda Ba, Président des jeunes de la LICRA et Farid Saada, Président de l'association “TousMobile”.

Qu’est-ce que le dispositif “Twiity” ?

Le dispositif “Twiity” est une solution innovante créée par l’association “TousMobile” à destination des Oisiens vivant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, qui n’ont pas de permis de conduire ou tout simplement pas de véhicule. Des conséquences lourdes sur le chômage. Ces habitants peinent, en effet, à trouver un emploi, faute de moyen de transports (non véhiculé, transports en commun limités...).

Farid Saada, Président de l’association “TousMobile” et son équipe ont lancé, en mai dernier, le dispositif “Twiity” dans le but de faciliter l’accès à l’emploi de ces personnes sujettes à des difficultés d’insertion tout en misant sur unconcept de développement économique et favorable à la transition énergétique.

« Mes collègues et moi sommes très tournés vers l’innovation et sommes sensibles aux problématiques de la mobilité. Notre association “TousMobile” est désormais pourvue de plusieurs véhicules Twizzy de Renault car ceux-ci se conduisent avec et sans permis. Ils sont électriques, donc économiques, et répondent à une problématique écologique qui nous importe »,nous déclare Farid Saada.

L’idée du concept “Twiity” est de proposer aux adhérents de l’association “TousMobile”, identifiés au préalable par les missions locales (Cap Emploi, MEF, Pôle Emploi…), des bilans et ateliers de mobilité ainsi qu’environ 100 véhicules Renault Twizzy, avec ou sans permis, à louer pour une période de 3 mois.

« Nous traitons actuellement 28 dossiers et 15 personnes roulent déjà avec l’un de nos véhicules électriques »,précise Farid Saada.

Une solution adaptée qui permettra aux habitants des zones rurales prioritaires de se déplacer et travailler en ville et vice-versa.

Un accompagnement pédagogique, utile et solidaire

Les bénéficiaires du programme d’aide à la mobilité dans le cadre professionnel devront, cependant, apporter unecontribution financière fixée à 7€ par jour, 28€ par semaine, 100€ par mois ou 225€ par trimestre.

Chaque véhicule sera équipé d’un dispositif permettant de contrôler que les loueurs n’effectuent que des trajets domicile-travail.

La finalité du programme “Twiity” est d’accompagner les adhérents, via la mise en place d’un programme pédagogique, de l’inscription au permis de conduire jusqu’à l’acquisition d’une voiture.

Une plus-value économique pour l’ensemble du département

Un partenariat a d’ailleurs été passé avec quelques garages professionnels indépendants locaux qui s’engagent à réparer “les autos du cœur”, des véhicules d’occasion qui seront attribués aux adhérents, pour un coût allant de1500€ pour une petite voiture jusqu’à 3000€ pour un grand véhicule.

« Cette association a favorisé le tissu local pour rénover les véhicules et leur entretien, jouant ainsi sur la proximité économique et faisant bénéficier les entrepreneurs beauvaisiens de ce projet », a souligné Charles Locquet, lors de la signature de la convention de partenariat, vendredi dernier.

C’est l’autre avantage du dispositif “Twiity” que le Département soutient fermement : permettre à de nombreuses entreprises oisiennes de collaborer les unes avec les autres sur un projet dont les conséquences sur l’emploi seront bénéfiques à l’ensemble du territoire. N’oublions pas que 41% des employeurs éprouvent, à ce jour, des difficultés à pourvoir un emploi pour des raisons de mobilité.

Une première phase d’expérimentation

Le dispositif est récent et fonctionnera, à titre expérimental jusqu’en 2017, dans 12 communes: Beauvais, Méru, Clermont, Nogent-sur-Oise, Liancourt, Pont-Sainte-Maxence, Villers-Saint-Paul, Creil, Montataire, Noyon, Compiègne et Crépy-en-Valois.

Une période qui permettra également à l’association “TousMobile” de se développer davantage et d’installer à l’aide de ses partenaires environ 300 bornes de recharge électrique sur l’ensemble du territoire

Plus d'informations sur: http://tousmobile.fr/

logo_leparisien

http://www.leparisien.fr/beauvais-60000/beauvais-des-voitures-electriques-qui-menent-sur-la-route-de-l-emploi-24-06-2016-5911107.php#xtor=AD-1481423551

Beauvais : des voitures électriques qui mènent sur la route de l’emploi

Beauvais, vendredi. Jennifer Cazier est l’une des premières bénéficiaires des voitures électriques Twitty. L’association TousMobile déploie des voitures sur le département pour permettre le retour à l’emploi. (LP/F.C.)

L’autonomie. Depuis une semaine, Jennifer Cazier a retrouvé la sensation agréable de n’être dépendante ni de son mari, ni de ses collègues. Elle est l’une des premières bénéficiaires du dispositif de l’association TousMobile. Basée à Beauvais, la structure compte déployer, d’ici à 2017, 100 voitures électriques avec ou sans permis, et 300 bornes de recharge électrique sur 12 villes du département, destinées majoritairement à des personnes en insertion.

Employée de restauration à Tillé, Jennifer Cazier a loué pour un trimestre une voiture électrique sans permis (285 €) : « Je peux aller au travail, chercher mon garçon à l’école, et aller au code ». Car l’une des contreparties à la location est pour ceux qu’ils ne l’ont pas de s’engager à passer le code et le permis de conduire. « On cherche à régler le problème de la mobilité sur le fond, pas en y mettant un pansement », expliquait il y a quelques semaines Farid Saada, président de TousMobile.

Outre la volonté de faciliter la mobilité des plus fragiles, l’association conduit des ateliers pour accompagner les bénéficiaires dans leurs démarches du permis de conduire jusqu’à l’acquisition d’une voiture.

p>« Sept millions de personnes ont des problèmes de mobilité et 50 % des personnes en insertion ont refusé un emploi à cause des problèmes de mobilité », aime à rappeler le président.La ville de Beauvais a ouvert le bal en mai avec 10 véhicules (l’objectif est d’atteindre les 20). Les villes de Clermont et Méru devraient suivre d’ici peu. « Nous devrions commencer en juillet les ateliers de mobilité, et expérimenter le dispositif avec trois véhicules à la rentrée », explique Allel Teffahi, le directeur. Le déploiement se fera dans un second temps pour les communes de Montataire, Creil, Pont-Sainte-Maxence, Nogent-sur-Oise, Villers-Saint-Paul, Crépy-en-Valois, Compiègne et Noyon.

TousMobile a reçu des subventions de l’Etat et des collectivités territoriales. Et chaque ville qui participe cofinance le projet à raison de 1 500 € par véhicule et par an.

Contact : www.tousmobile.fr.

  leparisien.fr

http://www.ccfa.fr/L-association-TousMobile-veut-159377

L’association TousMobile veut déployer 100 véhicules électriques pour faciliter le retour à l’emploi

Publié le 23/03/2016

L’association TousMobile, créée en septembre 2015 à Beauvais (Oise), veut déployer d’ici à 2017 sur douze communes du département 100 véhicules électriques avec ou sans permis et 300 bornes de recharge. L’objectif est de faciliter l’insertion professionnelle et le retour à l’emploi en jouant sur le levier de la mobilité.

D’après une étude réalisée en 2013 par le Laboratoire de la mobilité inclusive, « 50 % des personnes en insertion ont déjà refusé un emploi ou une formation pour des raisons de mobilité ». D’où le projet Twitty, qui met à la disposition de personnes en recherche d’emploi des véhicules électriques avec ou sans permis. Les acteurs de l’emploi du département identifient les personnes sur le point d’obtenir un travail mais ne disposant pas de moyen de locomotion pour s’y rendre. Elles peuvent alors être orientées vers l’association et bénéficier d’un bilan de mobilité.

La location d’une Peugeot iOn, d’une Citroën C-Zéro ou d’un Renault Twizzy 45 est possible trois mois maximum, renouvelable une fois. Une participation financière est demandée aux bénéficiaires : 7 euros par jour, 28 euros la semaine, 100 euros par mois, 225 euros par trimestre. L’association TousMobile accompagne par ailleurs les personnes dans la recherche d’un financement pour l’acquisition d’un véhicule. Elle a aussi noué un partenariat avec Les Autos du cœur, organisme qui répare des voitures et les revend entre 1 500 et 3 000 euros. (PARISIEN-OISE 23/3/16)

Commentaires récents par Association TousMobile

Pas de commentaires par Association TousMobile encore.