L’énergie d’avancer le 24/03/2016

logo_lenerdiedavancer
http://www.lenergiedavancer.com/la-mobilite-electrique-pour-favoriser-la-reinsertion-professionnelle/2016/03/24/

La mobilité électrique pour favoriser la réinsertion professionnelle

La mobilité électrique pour favoriser la réinsertion professionnelle

Et si la mobilité, qui plus est électrique, pouvait aider à lutter contre le chômage ? C’est l’intime conviction de l’association TousMobile de Beauvais, dans l’Oise, qui s’est fixée comme objectif defavoriser le retour à l’emploi des chômeurs en mettant à leur disposition à tarif préférentiel des véhicules électriques

« Le fléau de la nation, c’est le chômage. Et l’une des raisons pour lesquelles des postes ne sont pas pourvus, c’est la mobilité », estime Farid Saada, président de l’association TousMobile. Ce dernier cite d’ailleurs une étude réalisée en 2013 par le Laboratoire de la mobilité inclusive :« 50 % des personnes en insertion ont déjà refusé un emploi ou une formation pour des raisons de mobilité ».

Pour lutter contre ce phénomène, l’association à but non lucratif créée en septembre 2015 s’est associée aux acteurs de l’emploi du département de l’Oise (Pôle emploi, Maisons de l’emploi et de la formation…) afin d’identifier et d’apporter un soutien logistique aux chercheurs d’emploi dépourvu de véhicules pour se rendre sur un lieu de travail potentiel.

Concrètement, TousMobile souhaite déployer 100 véhicules électriques et 300 bornes de recharge sur 12 communes du département de l’Oise (Beauvais, Méru, Clermont, Nogent-sur-Oise, Liancourt, Pont-Ste-Maxence, Villers-St-Paul, Creil, Montataire, Noyon, Compiègne et Crépy-en-Valois) d’ici avril 2017. Peugeot-ion, Citroën C-zéro et autres Renault Twizy seront ainsi mises à disposition des personnes sur le point d’obtenir un emploi pour une durée de 3 mois maximum. L’opération sera renouvelable une fois.

Les bénéficiaires de ce programme d’aide à la mobilité dans le cadre professionnel devront cependant apporter une contribution financière fixée à 7 euros par jour, 28 euros par semaine, 100 euros par mois ou 225 euros par trimestre. Si ces montants se révélaient trop importants, des heures de bénévolat pourront être mises en place comme moyen de paiement.

La finalité de ce programme est cependant d’accompagner jusqu’à l’acquisition d’une voiture : TousMobile propose en effet d’aider les bénéficiaires à mettre en place un programme pédagogique menant à l’achat d’un véhicule. Un partenariat a d’ailleurs été passé avec Les Autos du Cœur, association qui réparent des voitures pour les revendre entre 1.500€ et 3.000 €

Crédit photo : Zinneke

Les commentaires sont fermés.